Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Publié le 05/04/2019

Prix du Roman d’Entreprise et du Travail 2019

  • Communiqué de presse
  • Infos Carcept Prev

Sarah BARUKH, avec Le cas zéro, sacrée lauréate du prix

Pour la 10ème édition de ce Prix du Roman d’Entreprise et du Travail, Sarah Barukh a été nommée grande lauréate avec son roman « Le cas zéro », succédant ainsi à Olivier Chantraine. Elle s’est vue remettre un chèque d’une valeur de 3 000 euros, ce jeudi 4 avril, au cours d’une cérémonie de remise des prix au Ministère du Travail, décerné par un jury de 16 personnalités.

Créé en 2009 par Place de la Médiation et co-organisé depuis 10 ans avec Technologia, soutenu par le cercle Européen des DRH et les partenaires sociaux, le prix du Roman d’Entreprise et du Travail récompense chaque année des auteurs ayant édité des ouvrages sur la thématique du travail et de la vie de bureau. Pour la deuxième année consécutive, le prix est doté par leur partenaire Klesia Mut’.

La finale opposait trois auteurs, tous choisis pour le regard et parti-pris qu’ils portaient sur le monde du travail d’aujourd’hui et de demain : Sarah Barukh avec Le cas zéro (Edition Albin Michel), Julien Bouissoux avec Janvier (Editions de l’Olivier) et Sven Hansen Love avec Un emploi sur mesure (Edition du Seuil).

Remise du PRET à Sarah Barukh

Qui est Sarah Barukh ?

Née en France en 1983, Sarah Barukh a longtemps œuvré dans la communication, la production audiovisuelle ainsi qu’éditoriale. Elle vit actuellement à Paris, et partage son temps entre l’écriture et la communication.

Son deuxième roman, Le cas zéro, paru en mai 2018, a été distingué hier soir du Prix du meilleur roman d’Entreprise et du Travail, de l’édition 2019.

Le cas zéro

Dans les années 80, le Dr Laurent Valensi découvre dans le service hospitalier où il travaille les analyses catastrophiques d’un patient mystérieux, rangé par erreur dans un autre dossier. Personne à l’hôpital ne semble avoir croisé sa route, et la curiosité du Dr Valensi dérange. Il suspecte alors que l’homme ne soit le premier porteur identifié du « cancer homosexuel » dont les médias font écho. On raconte qu’il ne sévit pas encore en France … mais est-ce vraiment le cas ?

Si cet ouvrage est l’occasion de revenir – de façon romancée – sur le premier cas atteint du SIDA en France, il lève surtout le voile sur des questions d’ignorance, de risque, de peur que cela peut entrainer dans le monde professionnel. Profondément rattaché au monde du travail, cet ouvrage donne un avis assez tranché sur le stress de la fonction médicale, mais soulève également la problématique de l’éthique et du « tireur d’alarme » qui peut entrainer perte d’emploi et donc bouleversement personnel. C’est pour ces enjeux de société clés que le jury a décidé de primer, pour cette 10ème édition du Prix du Roman d’Entreprise et du Travail, le roman de Sarah Barukh.

Les lauréats depuis 2010

2018 Olivier Chantraine, « Un élément perturbateur » (Gallimard)

2017 Catherine Poulain, « Le grand marin » (Editions de l’Olivier)

2016 – Slimane Kader, « Avec vue sous la mer » (Allary Editions)

2015 – Jean-Paul Didierlaurent, « Le liseur du 6h27 » (Edition Au Diable Vauvert)

2014 – Thomas Coppey, « Potentiel du sinistre » (Actes Sud)

2013 – Aude Walker, « Un homme jetable » (Editions du moteur)

2012 – Jeanne Benameur, « Les insurrections singulières » (Actes Sud)

2011 – Laurent Gounelle, « Dieu voyage toujours incognito » (A. Carrière)

2010 – Delphine de Vigan, « Les heures souterraines » (Lattès)

A propos du Groupe Technologia

Technologia, fondé en 1989 par son actuel Président Fondateur Jean-Claude Delgènes, est un cabinet d’experts du dialogue social et de la prévention des risques professionnel. Il aide les organisations à évaluer leurs enjeux de santé, de sécurité, d’organisation et à améliorer concrètement la qualité de vie au travail. Il s’est fait reconnaître en gérant de grandes crises sociales et humaines comme celle de Orange ou dernièrement de Canal +.

A propos de Place de la Médiation

Place de la Médiation, fondé par son actuelle présidente Marie José Gava, médiatrice, est un organisme de formation axé sur la médiation, la prévention des risques psychosociaux et la Qualité de vie au travail. Il est à l’origine du Diplôme Universitaire (D.U) de Médiateur du travail, délivré en partenariat avec l’Université de Cergy-Pontoise, et organise également le D.U de Conseiller en prévention des risques psychosociaux.

A propos de Klesia Mut’

Klesia Mut’ est né de la fusion des mutuelles UMC et Klesia Saint Germain en novembre 2017. Il a pour ambition de devenir la figure principale de l’union du groupe mutualiste (UGM) Klesia Mutualité, créée le 1er mars dernier. Cette UGM réalise actuellement environ 500 millions d’euros de chiffre d’affaires, Klesia Mut’ en représentant les deux tiers.

À lire aussi

Actualités

Documents à télécharger

Il est évident que les romans ou récits qui sont, pour la plupart, des fictions, représentent une source d’enseignements pour les acteurs sociaux que nous sommes ! »

Vignette
Dominique Balle
Vice-Président de KLESIA Mut'