Publié le 02/04/2021

Vaccination Covid-19 en entreprise

  • Actualité sociale

Suite aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS), les services de santé au travail (médecine du travail) peuvent vacciner les salariés volontaires de 55 à 64 ans sous conditions. Les employeurs peuvent en informer leurs salariés.

Depuis le 25 février, la médecine du travail peut vacciner les salariés volontaires de 55 à 64 ans inclus atteints de comorbidités. Les modalités de participation des services de santé au travail à la stratégie vaccinale sont définies par un protocole spécifique. 

Les coûts de vaccination sont pris en charge par la cotisation versée annuellement au service de santé au travail interentreprises qui couvre l’ensemble des visites nécessaires. Les services de santé au travail mettent à disposition leurs ressources en termes de professionnels de santé et de logistique. Et les vaccins sont fournis gratuitement par l’État. Par conséquent, le rendez-vous vaccinal n’engendre aucune charge financière supplémentaire pour l’employeur.

Les dispositions relatives au secret médical s’appliquant aux services de santé au travail, tout est mis en œuvre pour le respect de la confidentialité des vaccinations vis-à-vis des employeurs.

Lorsque la possibilité d’être vacciné par le service de santé au travail de l’entreprise est possible, l’employeur est encouragé à diffuser l’information auprès de l’ensemble des salariés quel que soit leur âge, tout en faisant mention du ciblage de la stratégie nationale (personnes de 55 à 64 ans inclus atteintes de comorbidités à ce stade de la campagne).

En tout état de cause, cette information doit indiquer de manière explicite que cette vaccination repose sur le principe du volontariat et s’inscrit dans la campagne de vaccination définie par les pouvoirs publics.

Pour plus d’informations, le Ministère du Travail, de l’emploi et de l’insertion a publié un questions/réponses accessible ici

À lire aussi

Actualités