Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Serez-vous impacté par la réglementation des coefficients de solidarité ?

Depuis le 1er janvier 2019, une minoration ou majoration peut s'appliquer, sous certaines conditions, au montant de la retraite complémentaire Agirc-Arrco.

Sommaire

QUI EST CONCERNE PAR LES MINORATIONS ET MAJORATIONS TEMPORAIRES ?

Les futurs retraités seront concernés s'ils :

  • Sont nés à compter du 1er janvier 1957 inclus ;
  • Demandent une retraite de droits directs ;
  • Bénéficient d'une retraite à taux plein au régime de base.

D'autres profils sont également concernés :

  • Avant l'âge légal, dans le cadre du dispositif "carrières longues" ;
  • A compter de 60 ans, dans le cadre du dispositif "incapacité permanente" ;
  • A compter de 60 ans, en qualité du futur retraité relevant du régime de base de Monaco, de Nouvelle-Calédonie et de Saint-Pierre-et-Miquelon.

SUR QUEL MONTANT SERA APPLIQUÉE LA MINORATION OU MAJORATION TEMPORAIRE ?

Depuis le 1er janvier 2019, trois mesures encourageant la poursuite d'une activité professionnelle sont mises en œuvre.

1 - Minoration :

Pour les personnes qui souhaitent partir à l'âge où elles remplissent les conditions du taux plein au régime de base, l'application d'une minoration se traduit par une baisse de 10 % du montant de leur retraite complémentaire. Cette minoration est appliquée pendant trois ans, dans la limite de leurs soixante-sept ans.

2 - Annulation de la minoration :

Pour les personnes qui décalent leur départ en retraite d'un an après la date à laquelle ils remplissent les conditions du taux plein au régime de base, aucune minoration ne s'applique.

3 - Majoration :

Pour les personnes qui décalent leur départ en retraite d'au moins deux ans par rapport à la date à laquelle elles remplissent les conditions du taux plein au régime de base, une majoration s'applique pendant un an au montant de leur retraite complémentaire de :

  • 10 % si elles décalent d'au moins deux ans ;
  • 20 % si elles décalent d'au moins trois ans ;
  • 30 % si elles décalent d'au moins quatre ans.

Afin de vous aider dans vos décisions de départ à la retraite, le simulateur Marel vous permet d'évaluer l'impact sur le montant de votre retraite en fonction des différents âges de départ.